Livraison gratuite pour la France

Votre panier est vide.

Pourquoi ne pas essayer un de ces produits ?

Mythologie de la licorne

 


Bien qu'une licorne puisse techniquement être n'importe quel animal à une corne, il s'agit presque toujours d'une bête mythique, ressemblant à un cheval, avec une corne dépassant de son front. Elles apparaissent dans les bestiaires romains, ainsi que dans plusieurs autres mythologies. Il est généralement représenté sous la forme d'un cheval blanc cornu (qui peut parfois être a Winged unicorn).

Capacités

On dit que les licornes ont des pouvoirs de guérison et que boire le sang d'une licorne peut vous maintenir en vie lorsque vous êtes malade. On pense également qu'elles ont d'autres pouvoirs qu'elles utilisent avec leurs cornes, comme les sorts et les enchantements. Les licornes peuvent également vivre éternellement, ou jusqu'à ce qu'elles soient tuées. Les cornes des licornes peuvent ramener les morts à la vie et nettoyer les eaux polluées.

Variations

Biblique

La Bible contient des références à des créatures de type licorne appelées Re'ems. Elles sont décrites physiquement comme des bêtes sauvages avec une corne sortant de leur tête. Ils sont censés être indomptables, forts et agiles, et sont souvent utilisés comme exemples de ces caractéristiques. Les Re'ems sont maintenant identifiés à l'aurochs et à d'autres espèces apparentées au taureau.

La Rome antique

La première mention enregistrée d'une licorne est celle de Pline l'Ancien en 50 après J.-C.. Il déclare : "La licorne est l'animal le plus féroce, et on dit qu'il est impossible d'en capturer une vivante. Elle a le corps d'un cheval, la tête d'un cerf, les pieds d'un éléphant, la queue d'un sanglier et une seule corne noire de trois pieds de long au milieu de son front. Son cri est un mugissement profond."

Europe médiévale et de la Renaissance 

La licorne de la mythologie médiévale et de la Renaissance est basée sur la version biblique. Elle possède une corne qui sort de son front. Elle est généralement décrite comme une sorte d'âne, de cheval et/ou de chèvre. Dans la mythologie et l'art de la Renaissance, la licorne est un cheval avec une corne semblable à celle d'un narval qui sort de son front. Elles sont plus fortes, plus rapides, plus intelligentes et plus visqueuses que n'importe quel autre type de cheval. Cependant, elles ont un grand amour pour les jeunes filles et les vierges. S'il en voit une, il devient docile. C'est pourquoi les jeunes filles étaient utilisées comme appât lors des tentatives de chasse à la licorne. Les licornes étaient souvent représentées avec un pelage blanc pur ou blanc grisâtre.

Le mot "alicorne" a été utilisé pour la première fois à la Renaissance. Il s'agit du nom de la corne de la licorne et de la substance dont elle est constituée.



La licorne est connue pour être l'animal national de l'Écosse. À ce titre, elle est utilisée comme support dans les armoiries de l'Écosse et du Royaume-Uni.

Les armoiries de la Nouvelle-Écosse reconnaissent son lien historique avec l'Écosse. Aux XVIIIe et XIXe siècles, les " Clearances " des Highlands écossais ont forcé de nombreux Écossais gaéliques à se réinstaller, abandonnant leurs terres ancestrales. Beaucoup ont fui vers ce qui est aujourd'hui la Nouvelle-Écosse, ce qui a donné naissance à une importante communauté de langue gaélique.

Autres noms

In Greek mythology; the unicorn is called a monoceratus (plural monocerati).

Articles récents

Liquid error: Error in tag 'section' - 'footer-post' is not a valid section type