MONTRER LA COLONNE
Tsintaosaurus, la licorne n'existe plus

Le Tsintaosaurus a toujours été un hadrosaur bizarre. C'est en partie ce qui a fait de l'herbivore à bec de pelle un favori dans les livres de dinosaures et les collections de modèles. Au lieu des dômes ou des tubes que l'on trouve dans d'autres hadrosaures à crête, comme le célèbre Corythosaure et le Parasaurolophe, l'étrange Tsintaosaure semblait n'avoir rien d'autre qu'une pointe avec une petite fourchette au bout. C'était une licorne à tête de canard. Et comme certains artistes pensaient que cette décoration crânienne était un peu terne, ils ajoutaient souvent des sacs ronds et gonflables à la base de la pointe. Mais c'est des conneries. 

Le mystère de ce à quoi ressemblait réellement le Tsintaosaure remonte aux fossiles du Crétacé supérieur de Chine que le paléontologue a découverts. Une restauration à l'ancienne du Tsintaosaure par ДиБгд, avec des sacs gonflables à la base de l'épi. Image tirée de Wikimedia Commons.

 

A quoi ressemblait réelement ce dinosaure ?


Le mystère de l'aspect réel du tsintaosaure remonte aux fossiles du Crétacé supérieur de la Chine que le paléontologue Yang Zhongjian (également connu sous le nom de C.C. Young) a décrits en 1958. Dans sa reconstitution, Yang a imaginé un pic tubulaire fait d'os nasaux en saillie sur le crâne du dinosaure. Mais cet ornement était si différent de celui des autres hadrosaures à crête que d'autres chercheurs se sont demandé si le pic était une véritable caractéristique. Le paléontologue Philippe Taquet, pour sa part, a suggéré que le pic du Tsintaosaurus pourrait être simplement un os nasal qui a été arraché par déformation après la mort de l'hadrosaur.

Mais le crâne décrit par Yang n'était pas le seul. Un autre crâne partiel, précédemment étudié par Eric Buffetaut et Haiyan Tong, avait des os crâniens dans des positions similaires pour soutenir une crête, et la nouvelle étude attribue également une paire d'os crâniens oubliés au Tsintaosaure. L'os nasal hérissé de pointes était une caractéristique réelle et proche de son emplacement réel. Et avec ce matériel en main, Prieto-Márquez et Wagner font valoir que cet hadrosaur avait une crête creuse et bombée qui ressemblait davantage à celles des parents ultérieurs du dinosaure. Si vous souhaitez d'avantage d'informations je vous redirige vers Jouet Dinosaure qui bien qu'il s'agisse d'une boutique de jouet possède un blog informatif plutot riche en ressources.

Une nouvelle reconstruction du crâne du Tsintaosaurus.ILLUSTRATION DE PRIETO-MÁRQUEZ ET WAGNER, 2013.


Un aspect familier à la licorne

 

Plutôt que de pointer vers l'avant, comme c'est le cas dans de nombreuses représentations artistiques, Prieto-Márquez et Wagner émettent l'hypothèse que l'os nasal en épi était relié à l'os préfrontal au-dessus de l'orbite et incliné vers l'arrière, constituant ainsi une partie du bord arrière de la crête. Le corps principal de la crête elle-même, qui est toujours manquant, aurait été constitué d'os prémaxillaires qui reliaient l'avant du museau à la pointe nasale arrière. Le crâne du tsintaosaure était probablement plus dino  que licorne.

La crête du Tsintaosaure n'était pas seulement pour le spectacle, cependant. Comme les autres hadrosaures à crête, qui appartiennent à un groupe appelé lambeosaurines, le Tsintaosaure devait avoir des voies nasales qui passaient par ces os prémaxillaires élargis. Ce circuit aurait permis au tsintaosaure d'émettre des appels uniques à basse fréquence, semblables à ceux reconstruits sur la base des crêtes et des oreilles internes d'hadrosaures plus connus. Les dinosaures comme le Tsintaosaurus étaient probablement parmi les plus habiles vocalement de toutes les formes non-aviaires.

Pour l'instant, cependant, la voie qu'aurait empruntée le passage nasal du dinosaure est spéculative. Les os concernés n'ont pas été découverts et, malgré son nom, l'os nasal lui-même n'avait pas grand chose à voir avec l'aplomb interne du crâne du tsintaosaure. Les découvertes futures combleront ce qui manque. Le test de l'hypothèse réside dans les os non découverts. Cela donnera aux artistes un peu de marge de manœuvre pour imaginer à quoi ressemblait le tsintaosaure, mais, heureusement pour l'héritage du dinosaure, l'hadrosaur ne portera plus de pointe suggestive.

 

Laissez un commentaire